Le 31 décembre dernier, le journal "Le Monde" demandait à des auteurs de parler du livre qu'ils offraient le plus.
joann Sfar, dont je n'apprécie pourtant pas toujours le travail répondait "Dessiner grâce au cerveau gauche".

Ceci n'a rien à voir avec le dessin ...
Maria Pourcher, un écrivain que je ne connais pas, proposait "Un roi sans divertissement" de Jean Giono.
Un livre que je recommande particulièrement. Il m'est aussi arrivé de l'offrir.  Je recommande toute l'oeuvre de Giono d'ailleurs, peut-être parce que j'allais à l'école primaire en face de sa maison).

Le commentaire qu'apporte Joann Sfar à "Dessiner grâce au cerveau gauche" correspond exactement à ma propre expérience.

Chaque fois que je fais un dessin dans la rue des gens s'arrêtent pour me dire "Ah que c'est beau..." C'est valorisant, bien que je ne sois pas sûr qu'ils aient toujours aperçu mon dessin. Cependant ils ajoutent, "...moi aussi j'aimerais dessiner, mais je ne sais pas". Comme s'il s'agissais d'un don du ciel acquis à la naissance.

Et non  le dessin comme les équations diférentielles, ça s'apprend. (J'avais eu d'ailleurs l'occasion de l'apprendre). Tout le monde ne peut pas devenir un prix Nobel de physique. Mais tout le monde peut résoudre une équation de base, s'il s'en donne la peine. Et bien voilà le dessin c'est pareil. Tout le monde ne deviendra pas Delacroix ou Raphaël. Mais avec un peu de persévérance tout le monde peut arriver à faire un dessin qui tient la route. On tiens le pari ?

couverture de Dessiner avec le cerveau gauche