Pierre Hébert dessine à Paysages-Paysages Je suis Pierre Hébert, dessinateur invétéré et irrépressible. Je fais des dessins, des croquis, des carnets, des reportages dessinés. Bref je fais des représentations graphiques de ce que je vois,  là où je suis, quand j'y suis.

Je dessine en voyage, à la maison, à la piscine, au conseil municipal, au bar, dans la rue, dans les conférences, colloques et congrès, en réunion (Ne le répétez surtout pas), au restaurant, dans le train. Je dessine aussi quand je téléphone bien sûr.

Je fait des carnets de voyages (si je suis  en voyage, bien sûr), sinon je fais des carnets sédentaires, sorte de journal personnel dessiné. L'objectif est toujours le même, raconter  une ambiance, un lieu, et les gens qui le fréquentent. je participe aussi au groupe des dessinateurs Urbains de Grenoble (Les DUGs donc) et aux sketchcrawls (Marathons de dessins) qui ont lieu quatre fois par an. Nous avons un liste de diffusion. Si vous voulez être informé de la prochaine rencontre, contactez moi via le formulaire de contact du site. Ce site a pour but de présenter mon travail, si vous l'appréciez et que une annonce vous intéresse, surtout n'hésitez pas, ça m'aidera à le financer.

Cet hiver, j'ai beaucoup  dessiné au marché des Aiguinards. Vous avez peut être eu l'occasion de m'y croiser. Il s'agit là d'un travail plus construit et réfléchis dans le temps. Un reportage, une étude sociologique implicite qui m'a demandé tout un hiver de travail. j'ai rassemblé le résultat dans un petit ouvrage intitulé

 Je dessine au crayon, au feutre, à l'aquarelle, au crayon de couleur, au pastel, à la peinture acrylique, au crayon bicolore-rouge-bleu, au stylo encre, à l'encre de Chine (ou d'ailleurs), au crayon Comté,  au crayon aquarellelable, à la Pierre Noire.

Je ne pratique pas la peinture à l'huile, contraire à l'esprit du croquis, trop lourd, trop compliqué, trop cher. Et puis je trouve ça souvent moche. Je ne dessine pas au fusain, trop flou. Et puis ça salit les mains. Quoiqu'il en soit, tout autant que le résultat, l'important c'est le moment que l'on passe, et le moment de partage et d'échange que cela génère pendant sa réalisation ou après quand on le montre.